5 questions pour comprendre la guerre Oracle – SAP dans le In-Memory

Rumeurs, Ramp up,...annoncez et découvrez les solutions SAP de demain

5 questions pour comprendre la guerre Oracle – SAP dans le In-Memory

Messagede CAL_DE_TER » 01 Août 2014, 10:46

5 questions pour comprendre la guerre Oracle – SAP dans le In-Memory

Oracle réplique vertement à SAP dans le In-Memory. La raison de cette escalade dans la communication de l’éditeur ? Les quelque 60 à 70 % des 57 000 clients de l’ERP SAP qui exploitent la base de données Oracle. Et que l’éditeur européen veut ramener sur sa propre plate-forme : Hana.

Silicon.fr - Le 16 juin 2014 par Reynald Fléchaux

1) Les utilisateurs de SAP pourront-ils à l’avenir choisir leur base de données ?

C’est le nœud du problème entre les deux éditeurs qui vivaient jusqu’à présent dans une forme de ‘coopétition’ plutôt glaciale : concurrent sur l’applicatif, les deux géants sont également partenaires, la base de données d’Oracle servant très souvent de socle aux grands déploiements de la Business Suite, l’ERP phare de SAP déployés au sein de 57 000 entreprises dans le monde. Selon l’éditeur européen, entre 60 et 70 % de sa base installée emploie un SGBD Oracle.

En portant sa Business Suite sur sa propre base de données Hana, puis en indiquant qu’une large part de ses développements futurs reposera sur la technologie maison, SAP fait clairement bouger les lignes. Et indique à ses utilisateurs que s’ils souhaitent bénéficier de toutes les innovations sorties de ses labos de R&D, ils devront fonctionner sur la plate-forme maison Hana. « Même si je vois mal SAP priver de nouveautés l’immense partie de sa base installée. On peut interpréter ces annonces comme du marketing autour de Hana pour pousser la base installée à migrer vers cette plate-forme », analyse Olivier Rafal, principal consultant chez Pierre Audoin Consultants (PAC). Officiellement, SAP confirme que les clients de la Business Suite sous Oracle ou tout autre base relationnelle continueront à bénéficier d’améliorations dans le cadre de leur maintenance. Mais semble pour l’heure déterminé à réserver ses applications innovantes, fusionnant transactionnel et analytique, à Hana.

2) SAP va-t-il exploiter l’option In-Memory des SGBD Oracle ?

« Avec le lancement de Hana , SAP a fait bouger les lignes. La communication d’Oracle, centrée sur la comparaison avec la technologie de l’éditeur européen, montre que l’offensive de SAP leur a fait du mal, au moins en termes d’image », analyse Olivier Rafal. De facto, depuis l’annonce de la technologie Hana, toutes les grandes bases du marché (Oracle, SQL Server et DB2) se sont dotées – ou s’apprêtent à la faire – d’options In-Memory, « alors que jusqu’alors le recours au In-Memory était réservé à des applications très spécialisées ».

Reste que le In-Memory défendu par SAP – avec un seul mode de stockage de données – est différent de celui des autres éditeurs de SGBDR, qui privilégient des réplications à l’intérieur de la base elle-même. « L’approche d’Oracle par exemple est beaucoup moins disruptive que celle de SAP pour les développeurs et les ingénieurs de bases de données. Comme lorsqu’il a absorbé le stockage objet ou le XML, Oracle joue sur la continuité », explique Olivier Rafal. Sauf que, de son côté, SAP n’est pas disposé à jouer ce jeu-là et explique réécrire ses applications pour ce qu’il qualifie de « vrai In-Memory ». Soit les bases proposant un schéma de données unique. Autrement dit, pour l’instant, Hana et seulement Hana. Le message de Hasso Plattner (en photo ci-contre) est, en la matière, sans ambiguïté : si les autres éditeurs veulent continuer à supporter pleinement les nouveaux applicatifs SAP, qu’ils se plient à l’architecture choisie pour Hana. Sachant que celle-ci est conforme au standard SQL.

Techniquement, la réalité n’est toutefois pas aussi tranchée. Selon Bernd Leukert, responsable produits et innovation de l’Allemand, les applicatifs de nouvelle génération de SAP continueront à fonctionner sur les SGBD traditionnels, mais pas toujours avec des temps de réponse acceptables par les utilisateurs. Reste que la description de cette situation un peu bâtarde devrait inciter la base installée soit à migrer vers Hana, soit à s’en tenir à la Business Suite actuelle.


Pour lire la fin de l'article
Avatar de l’utilisateur
CAL_DE_TER
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1133
Inscription: 15 Juillet 2009, 13:35
Localisation: Paris, FRANCE

Retourner vers L'actualité SAP

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités