Logiciels : les audits des contrats de licences, un pactole pour les éditeu

Rumeurs, Ramp up,...annoncez et découvrez les solutions SAP de demain

Logiciels : les audits des contrats de licences, un pactole pour les éditeu

Messagede CAL_DE_TER » 01 Août 2014, 11:11

Logiciels : les audits des contrats de licences, un pactole pour les éditeurs

Les Echos- Jacques Henno | 29/07 | 06:00

Logiciels : les audits des contrats de licences, un pactole pour les éditeurs

Certains éditeurs de logiciels infligeraient à leurs clients des amendes de plusieurs millions d'euros. Ils sanctionnent ainsi le non-respect des contrats de licences.

Les éditeurs de logiciels ont-ils trouvé un nouveau marché avec les pénalités qu'ils infligent parfois à leurs clients ? Chaque année, les SAP, Microsoft et autres Oracle peuvent procéder à des contrôles sur l'utilisation des logiciels qu'ils vendent aux entreprises. Et exiger des comptes si le contrat n'est pas respecté. Dans ce grand groupe français, la facture présentée il y a quelques semaines par un éditeur d'ERP (progiciels de gestion intégrés) passe mal : « Leurs équipes ont audité nos ordinateurs pour vérifier nos licences et nous ont infligé une amende astronomique ! », se plaint l'un des responsables informatiques de cette valeur du CAC 40. Le cas n'est pas isolé : selon une étude publiée en mai par IDC et Flexera Software, une entreprise américaine, spécialisée dans la gestion d'actifs logiciels, 63 % des sociétés nord-américaines, européennes et australiennes interrogées ont été auditées au cours des deux dernières années. Et 56 % ont payé plus de 100.000 dollars (74.400 euros) d'indemnités sur les douze derniers mois. Un chiffre en légère, mais constante, augmentation d'année en année. 21 % des sociétés ont même payé plus de 1 million de dollars (744.000 euros) !

Plusieurs raisons expliquent cette envolée des amendes. Tout d'abord, « les éditeurs de logiciels sont confrontés à une faible croissance et mènent donc plus d'audits », constate Christian Hindré, vice-président Europe du Sud de Flexera Software. Selon l'étude IDC, l'éditeur le plus « agressif » serait Microsoft (en un an 58 % des entreprises interrogées ont été contrôlées par le géant de Seattle), suivi d'Adobe, IBM, Oracle, SAP et Symantec (8 % des entreprises contrôlées). « Chez certains de nos concurrents, audits et indemnités représentent 50 % du chiffre d'affaires », calcule le directeur de la filiale française d'un éditeur. Une affirmation impossible à vérifier : ces indemnités n'apparaissent pas dans les rapports annuels des éditeurs.

Pour lire la fin de l'article
Avatar de l’utilisateur
CAL_DE_TER
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1133
Inscription: 15 Juillet 2009, 13:35
Localisation: Paris, FRANCE

Retourner vers L'actualité SAP

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités