Immobilisation en cours et ordres internes

Internal Orders / Ordres internes

Immobilisation en cours et ordres internes

Messagede TheEcoGuy » 22 Septembre 2015, 11:12

Bonjour à tous,

c'est mon premier post ici : si je ne respecte pas les règle du forum merci de m'en avertir.

Je suis dans une entreprise de taille moyenne qui utilise SAP comme ERP.
Elle utilise les ordres pour ses projets internes (sans notion d'immobilisation) et les EOTP pour les projets qui nécessitent une partie immobilisable.

Cependant la gestion des EOTP s'avère une véritable tannée, que ce soit pour le Cdg tout comme pour la Compta.
Je voulais savoir si il était possible de gérer, par exemple, un projet informatique (composé d'une phase Etude/maintenance relative à de la charge et d'une phase Construction relative à de l'immobilisation) à travers 2 ordres au lieu de 2 EOTP.

Merci d'avance pour votre expertise
TheEcoGuy
Posteur débutant
Posteur débutant
 
Messages: 4
Inscription: 22 Septembre 2015, 09:34

Re: Immobilisation en cours et ordres internes

Messagede CAL_DE_TER » 23 Septembre 2015, 09:43

Bonjour,

Vous trouverez ci-dessous le résultat d'une étude comparative entre les OTP et les Ordres internes que nous avions réalisé pour un client :

Dans le cadre strict du périmètre du projet gestion des immobilisations, l’utilisation de l’Ordre Interne(CO) ou de l’OTP (PS) ne présente pas de différences notables, tant qu’il n’existe pas de hiérarchie entre les lots.

On notera cependant que :
- Les codifications des définitions de projets ainsi que des éléments d’OTP peuvent être modifiés (même s’ils portent des flux) si des codes déjà utilisés dans SAP devenaient nécessaires pour d’autres projets lors du déploiement de PS dans l’avenir. Le système applique en réalité une numérotation interne qui n’est pas apparente pour l’utilisateur. Cette « re-codification » n’est pas envisageable dans le cas de l’utilisation des ordres internes d’investissements
- La définition de projet est une donnée en tant que telle dans SAP alors que le groupe d’ordre interne n’est qu’un lien « virtuel ». Elle peut donc porter plus d’informations que ce dernier.
- La création de la définition de projet précède forcément la création du premier élément d’OTP. En revanche, il n’est pas nécessaire de créer un groupe d’ordre avant de créer un ordre interne d’investissement. Il existe dans CO le risque de voir apparaître des ordres d’investissement (donc des « Lots ») qui n’ont pas été rattachés à des groupes d’ordre (donc à des projets au sens Fiche projet). Egalement un groupe d’ordre peut être trop facilement modifié (quant au ordres internes qu’il contient) voire supprimé (en déplaçant les ordres internes qu’il porte) La définition de projet ainsi que les éléments d’OTP doivent eux suivre des statuts bien définis pour être modifié ou supprimés
- La volumétrie du système ne souffrirait pas du choix des projets d’investissements dans IM puisque qu’on n’utilise de PS que des éléments d’OTP unidimensionnels qui ne portent ni graphes, ni réseaux…
- D’un point de vue ergonomique, l’utilisation de « project builder » (CJ20N) donne une meilleure lisibilité du projet dans son découpage par lot. Cette application permet également d’éviter certains allers et retours dans les menus utilisateurs. Dans l’éventualité d’une volumétrie forte (comme c’est le cas sur le projet immobilisations) l’ergonomie peut être considérée comme un point différenciateur déterminant. Enfin, il semble, paradoxalement, plus simple de manipuler « project builder » dans des fonctionnalités puissantes que son équivalent CO « order manager » dont les possibilités sont plus limitées.

L’analyse comparative effectuée, entre ordres internes et OTP pour la mise en place du module IM, nous a permis de valider qu’il n’existe pas :

- De risques de charge de paramétrage : 80% des menus de l’IMG du module de gestion des investissements (IM) sont partagés par les projets d’investissements et les ordres d’investissements ;
- De risques d’apports fonctionnels : les deux objets remplissent les besoins nécessaires au fonctionnement des processus de la gestion des immobilisations. Egalement, les utilisateurs ne pourront pas utiliser de manière précoce des fonctions de la gestion de projet tant que les habilitations et le paramétrage ne le permettront pas ;
- De risques en terme de restitutions : les deux objets portent les données nécessaires en terme de restitutions aux utilisateurs de la gestion des immobilisations ;
- De risques en terme de choix structurants en cas de mise en place de PS : si 80 % du paramétrage est commun entre ordres d’investissements et projets d’investissements, les 20% restants ne compromettent pas la mise en place de PS quels que soient les choix qui seront alors pris. Il s’agit essentiellement du profil de projet : il contient des valeurs par défaut (société, le périmètre analytique, profil d’investissement…) copiées dans la définition de projet ou dans les éléments d'OTP lors de la création d'un projet et pouvant être écrasées à l'écran. Rien n’empêchera à terme de modifier le profil crée pour la gestion des immobilisations, de le renommer, d’en créer un nouveau plus adapté aux nouveaux projets.
"

Donc, Oui vous pouvez utiliser les ordres d'investissements en lieu et place des eOTP.

Cependant, pour mon information, qu'est qui vous gêne dans l'utilisation des eOPT pour vos déversements dans des immobilisations ?

Cordialement.

Pascal Vienne
Avatar de l’utilisateur
CAL_DE_TER
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1128
Inscription: 15 Juillet 2009, 13:35
Localisation: Paris, FRANCE

Re: Immobilisation en cours et ordres internes

Messagede TheEcoGuy » 23 Septembre 2015, 13:20

Bonjour Pascal,

Merci pour votre réponse constructive.
Actuellement, les eOTP doivent être budgétisés à 2 endroits ce qui complexifie et alourdi le processus de révision budgétaire :
les budgets doivent être imputés sur le projet (IM32) puis réparti sur les différents eOTP (IM52). Cependant nos projets ne contiennent qu'une phase ETU (OPEX) et une phase CONS (CAPEX), ce qui signifie que la répartition dans la transaction IM52 est inutile puisque le budget renseigné en IM32 sera à 100% réparti sur un seul eOTP (ETU ou CONS).

Exemple : je souhaite baisser un budget eOTP EE95_ETU de 1 000€ et le transférer sur l'eOTP EE96_ETU
1). Je dois commencer par la transaction IM52 pour baisser le budget actuellement réparti sur le EE95_ETU, pour l'année en cours mais aussi pour le total
2). Je dois aller sur la transaction IM32 pour baisser de 1 000€ le budget alloué sur l'année 2015 et baisser également le total puis augmenter le budget alloué de l'eOTP EE96_ETU pour l'année et aussi au total
3). Je dois revenir sur la transaction IM52 pour répartir le budget de 1 000€ sur l'eOTP EE96_ETU

D'un point de vue comptable aussi les eOTP (tout du moins notre gestion) rend le suivi des immos insoutenable.
TheEcoGuy
Posteur débutant
Posteur débutant
 
Messages: 4
Inscription: 22 Septembre 2015, 09:34


Retourner vers OPA

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron